PARTAGER

La Mosaïque Créative des Demoiselles d’Avignon (P.Picasso)

POESIS

Pablo Picasso et à son « premier exorcisme pictural » , les demoiselles d’Avignon (1907) : une mosaïque d’idées conscientes et inconscientes et une mise en relation entre des éléments éloignés pour former un devenir cohérent.

10 novembre 2016
Étiquettes : , , , , ,

 

picasso_lesdemoiselles

A 25 ans, Pablo Picasso décide de s’attaquer au « bordel de son inspiration » (citation du peintre), sa mosaïque créative. Il le trouvera calle Avinyó, à Barcelone. Ce tableau est considéré comme une rupture stylistique et comme le point de départ du cubisme. La mosaïque créative et l’ensemble des éléments qu’un créatif va connecter afin de donner naissance à un œuvre nouvelle.

 

Genèse du tableau de Picasso

Pour Picasso, en 1907, choisir un « problème » créatif signifiait trouver un thème qu’il pouvait transformer en style conceptuel. Le concept était donc une nouvelle représentation de l’espace et du temps, pour Picasso choisir un problème signifiait trouver une scène dans laquelle ce concept pouvait s’exprimer d’une manière complexe et esthétiquement satisfaisante (Miller).

 

Loin de toute considération esthétique, nous allons analyser quelle est la mosaïque créative qui compose cette œuvre. Cette analyse a été complétée par le livre d’Arthur I Miller, Einstein et Picasso.

 

Je profite de cet article pour réaffirmer la puissance de la peinture, îlot organique, mystérieux et ambigu dans un océan d’images univoques et lisses. Ce tableau a d’abord été accueilli froidement par ses amis (Matisse et Derain inclus), Picasso attendra 10 ans avant de l’exposer.

 

Dans ses “conversations avec Picasso” Brassaï note que Picasso lui avait un jour dit :

« … Pourquoi croyez-vous que je date tout ce que je fais ? C’est qu’il ne suffit pas de connaitre les œuvres d’un artiste. Il faut aussi savoir quand il les faisait, pourquoi, comment, dans quelles circonstances. Sans doute existera-t-il un jour une science, que l’on appellera peut-être « la science de l’homme », qui cherchera à pénétrer plus avant l’homme à travers de l’homme-créateur… Je pense souvent à cette science et je tiens à laisser à la postérité une documentation aussi complète que possible… ».

 

Le tableau et sa mosaïque

Pour commencer, le tableau :

 

picasso

 

La mosaïque

 

picasso_lesdemoiselles

 

Ce tableau a été peint environs 10 ans après l’invention des rayons X et du cinéma. Ces deux découvertes ont eu un écho particulier chez les peintres car les peintres avaient jusqu’alors l’illusion de partager un savoir du corps égal au scientifique ou au médecin.

 

L’artiste se trouve alors dépossédé de ses moyens et renvoyé à sa subjectivité.

 

Les champs de la psychologie s’élargissent également et ses conclusions sont désormais accessibles au plus grand nombre, portant la subjectivité comme thème majeur des productions artistiques à venir.

 

Détail de la mosaïque

Le cinéma

Le cinéma c’est le mouvement des figures, Picasso y prend son idée de révéler une transformation des formes.

La géométrie

Picasso s’intéresse aux discours de Princet sur le mathématicien Poincaré. Il se focalise sur la simultanéité spatiale et le temps, celui de la 4ème dimension. Il dote son art d’un langage géométrique conceptuel qui explore la structure profonde des formes. La représentation, jusqu’alors informelle, se dote d’une rigueur formelle.

Les rayons X

Autre découverte de l’époque. Alors que les autres rayons allait d’un coté à l’autre de l’espace, les rayons X ouvrent les corps, permettant à Picasso de réordonner ses éléments.

La photographie

La photographie s’utilise alors de plus en plus comme un appui à la peinture. Pour son tableau, Picasso s’inspira de texte plaçant la photographie comme un nouvel art.

L’art africain

L’Art africain vient confirmer à Picasso que l’usage de formes simples et géométrique permettait de toucher l’essentiel dans les représentations.

Le complexe d’Œdipe

Le complexe d’Œdipe du peintre et ses tentatives de castration envers son père. Il essayait d’y parvenir en devenant célèbre avec un style radical qui le séparait des autres artistes et des normes sociales.

La compétition

La visite du salon des indépendants, en 1907, où il put constater les progrès réalisés par Matisse et Derain anima chez Picasso le désir de les dépasser.

Le sexe

Le sexe était, avec le tabac et le travail, la grande addiction de Picasso. C’était le moteur de ses pulsions créatrices. Le choix d’un bordel comme le thème de ses expérimentations n’est donc pas un hasard…

L’indépendance matérielle

Après la vente de son studio et sa rencontre avec Kahn-weiler, Picasso est libéré de la nécessité matérielle et peut prendre son temps pour peindre les demoiselles ainsi que d’autres œuvres. Cela lui permet aussi de peindre des œuvres personnelles, sans la nécessité de séduire immédiatement des acheteurs.

La philosophie

La littérature et la philosophie lui donnent la force intellectuelle nécessaire pour surpasser les normes du moment et continuer de chercher une forme d’expression radicalement nouvelle.

L’inspiration

Picasso continue de s’inspirer de ses maitres : Cézanne, El Greco ou Ingres. Mais aussi de ses contemporains, avec qui il entre directement en compétition.

Source : Arthur I Miller, Einstein et Picasso.
Brassaï, Conversations avec Picasso (Paris, Gallimard, 1964), p 123.

Edit : Visualiser la mosaïque créative

Je suis tombé il y a peu sur un site (the DNA Project) permettant de visualiser la mosaïque créative de morceaux de musique, représentée sous forme d’ADN. Je vous recommande une visite.

dna

 

http://jviewz.com/#/dna

 

Étiquettes : , , , , ,

pratique