PARTAGER

Ode à la Flânerie et à la Cyberflânerie

POESIS

La pratique qui est aujourd’hui faite d’internet ne donne pas beaucoup de place à une navigation de « flânerie » qui offrira un accès à de nouvelles ressources.

21 novembre 2016
Étiquettes : , , , , ,


Internet est une formidable source d’information et d’inspiration pour le créateur. Reste que la pratique qui en est faite aujourd’hui ne donne pas beaucoup de place à ce que nous appellerons une navigation de « flânerie » qui offrira un accès à de nouvelles ressources.

 

Si vous prenez du recul par rapport à votre pratique de l’internet et internet en général vous vous apercevrez que nous avons un usage finalement assez cloisonné de cet outil. Si vous cherchez une information précise vous pouvez avoir accès à un maximum de contenu en très peu de temps.

 

En revanche, même si par extension vos recherches peuvent vous amener à vous intéresser à d’autres sujets, ils n’en resteront pas moins liés à votre recherche initiale. Comme nous l’avons vu précédemment, la créativité implique une richesse de savoir aussi variée qu’étendue.

 

Les applications, l’internet cloisonné, la mainmise de Facebook et le tout social menacent la cyberflânerie. La tendance est en marche, l’internet se cloisonne encore et encore et d’ici peu vous n’aurez qu’à ouvrir Facebook pour que tout ce qui vous intéresse y apparaisse. Vos articles lus, vos films vus, vos podcasts écoutés, tous vos goûts répertoriés et partagés, le tout social, le tout collaboratif. L’individualité, l’anonymat et la curiosité sont noyés au profit du social et du cloisonné.

 

C’est presque un vieux con qui écrit ces lignes, et comme vous, je suis pour un internet efficace et rapide. Cependant, je conserve l’idée romantique d’un internet dans lequel, il y a encore 10 ans, nous allions de découverte en découverte. Si vous aimez le design, ce circuit fermé nuira à votre créativité puisse que vous circulerez toujours dans les mêmes allées, vous inspirant des mêmes sources. Triste.

 

Luttons pour ce que Balzac appelait « la gastronomie de l’oeil « .

 

Cette flânerie qu’offre encore internet, une bibliothèque, une promenade l’esprit vide et sans but, la presse ou la conversation est un luxe. En excluant les sites des quotidiens de presse écrite, connaissez-vous d’autres sites vous permettant d’avoir accès à une information aussi variée?

 

Internet ne doit donc pas être la seule source d’information et encore une fois, une vaste curiosité sera la clef de l’enrichissement des ressources de la créativité.

 

Note : j’ai complété cet article avec quelques ligne provenant d’un magnifique article écrit pour le NY Times par Evgeny Morozov.

Sources

The Wisdom of the Hive: Is the Web a Threat to Creativity and Cultural Values? One Cyber Pioneer Thinks So

Étiquettes : , , , , ,

pratique